La couvaison artificielle

et

fabrication d'une couveuse maison

les photos et annotations sont de Henry Jacobs

Les poules d'aujourd'hui ne couvent quasiment plus , elles ont perdu un tant soit peu "l'instinct" : merci la génétique.
Deux solutions s'offrent donc : faire couver les oeufs ou acheter des poussins d'un jour (voir la page : Choisir ses poussins).
Il faut donc une couveuse, voici un modèle courant :

    couveuses en action
Voyons plus en détails, l'utilisation de la couveuse :
Dès que les oeufs sont en notre possession, les placer dans un endroit à 15°C de température pendant 24 heures. Puis il faut préparer l'incubateur pour la réception des oeufs.

Remplir d'eau le compartiment 1, brancher l'incubateur et attendre que le mercure atteigne la ligne rouge (définie par le construc-teur). Le plateau 2 servira plus tard, à la fin de la couvaison. Il faut marquer les oeufs sur une face, car il faudra les retourner d'un demi-tour toutes les 12 heures, pendant 18 jours.

bac a eau

Lorsque la couveuse est à température, les oeufs sont posés délicatement dans le réceptacle prévu à cet effet, puis mettre le globe au-dessus pour refermer la couveuse.
On retourne les oeufs pendant pendant 18 jours, en contrôlant le niveau d'eau du bac 1 très régulièrement (toutes les 48 heures, minimum).
Au bout de 18 jours, on remplit les deux cuves (1 et 2) afin de rendre la coquille plus facile à percer par les poussins, on ne retourne plus les oeufs, il ne reste plus qu'à attendre les naissances...

Une question m'a été posée et était très pertinente : A quelle température doit être l'intérieur de la couveuse ? Après des recherches, j'ai trouvé la réponse : elle doit être entre 38° et 39° les dix premiers jours, puis de 39° à 40 ° pour les jours suivants jusqu'au 21ème jour. (Si on laisse les poussins dans la couveuse : pas plus de deux jours et à 38°, conseil de Henry).

receptacle oeufs


Voici quelques photos de poussins au sortir de leur coquille :






FABRICATION D'UNE COUVEUSE "MAISON"





      Il n'est pas utile d'avoir un matériel sophistiqué pour fabriquer sa propre couveuse. Il est bien certain que le nombre d'oeufs que l'on pourra mettre à co
uver dépendra de la grandeur de l'habitacle.

Pour commencer, il vaut mieux ne pas prendre trop d'oeufs : il faut expérimenter notre installation.

Même si on peut fabriquer une couveuse avec des matériaux assez simples (polystyrène, assiette, clayette, paille ou mieux : du foin), il nous faudra tout de même du chauffage (résistance) et un thermostat pour réguler la température.

Le matériel

- 1 assez grand contenant (1 grand bac en polystyrène, en bois, en fer) de 600 x 400 (pour notre exemple) avec un couvercle si possible, sinon, trouver un carton épais pour garder la chaleur.
- 1 résistance ou un chauffage quelconque, bref un truc qui chauffe bien et sur lequel on peut compter car il ne doit pas tomber en panne.
- 1 thermostat pour réguler la température. Certains chauffages en possèdent un, cela devient donc inutile dans ce cas.
- 1 plateau pour les oeufs (un petit cageot en bois convient bien).
- 1 grande soucoupe ou une assiette creuse,
- 2 barres de bois, (l'épaisseur sera en fonction de la hauteur de la soucoupe qui contiendra l'eau) pour soutenir le plateau qui contiendra les oeufs et qui permettra de glisser l'assiette sous le réceptacle.
- 1 petit ventilateur (facultatif mais bien pratique)
- 1 vitre un peu plus grande que la caisse
- 1 thermomètre
Voyons tout ceci en détails
:

Le contenant

Inutile de voir trop grand car plus le volume est grand, plus il faut chauffer et à moins d'avoir une "chaleur tournante", comme c'est le cas ici, il faudra changer régulièrement les oeufs de place, pour leur permettrent à tous d'avoir de la chaleur et pour se faire, il faudra trouver une place "stratégique" au chauffage, sinon les oeufs cuiront tout simplement.
La hauteur sera privilégiée, 35 cm pour notre exemple, convient bien.
Il ne faut pas prendre de carton pour servir de couveuse, ce dernier ramollirait avec la vapeur d'eau, et on ne pourrait pas y fixer de chauffage ou autre.


Le chauffage, le thermostat et le ventilateur

On ne peut pas se passer du chauffage, c'est la "clé" de la réussite, sans lui : point de salut. Le chauffage sans ventilation devra être placé de façon à ne pas cuire les oeufs. Ce sera à vous de trouver la bonne place car notre expérience se base sur un chauffage d'une part et un ventilateur d'autre part.
Certains chauffages ou résistances sont quelquefois contruits avec un thermostat, s'il n'y en n'a pas, il en faudra un car la température doit être régulière (38°/ 39° les 10 premiers jours, puis monter à 39°/40° jusqu'au 21ème jour). Notre thermostat est placé à l'opposé du chauffage.
Dans notre cas, un ventilateur est nécessaire, il sera de petite taille (on doit en trouver dans les magasins qui vendent du matériel électrique industriel), et placé sous le chauffage pour "pulser" la chaleur dans l'habitacle.
Chauffage et ventilateur seront branchés sur le thermostat pour démarrer et s'arrêter en même temps. Il faudra changer régulièrement les oeufs de place, les retourner tous les jours, et les vaporiser de temps en temps pour les humidifier un peu .

Le plateau pour les oeufs

Cela peut être un plateau percé en dessous, ou un cageot (clayette comme on dit chez nous) de petite taille dans lequel on mettra un peu de paille (pas de copeaux). L'essentiel étant que l'on puisse le soulever aisémment pour accéder au dessous, qu'il soit troué pour permettre à la chaleur et à la vapeur de circuler dans l'habitacle, mais il faudra prévoir de "colmater" les côtés car les poussins, même s'ils paraissent fébriles, rampent et risquent de tomber en passant par les trous.

L'eau

Il suffit d'une assiette creuse ou d'une grande soucoupe, on contrôlera le niveau d'eau très régulièrement car le récipient ne doit jamais être vide.


Les barres

Elles sont nécessaires car elles permettront de stocker la soucoupe sous le cageot sans entrer en contact avec ce dernier. Au moins une d'entre elles devra être amovible pour pouvoir récupérer l'assiette pour la nettoyer si nécessaire.

 

La vitre
Elle n'est utile que si le couvercle de la couveuse n'est pas transparent. Elle servira le dernier jour à regarder ce qu'il se passe dans la couveuse sans ouvrir à chaque fois (elle évite ainsi la déperdition de chaleur), et d'assister si tout va bien à la naissance des poussins....

Le thermomètre

Il nous permettra de contrôler la température et le bon fonctionnement du thermostat, cet ustensile sera aussi très pratique lorque l'on chauffera de "l'extérieur" avec un spot halogène par exemple, à travers la vitre, un poussin en hypothermie. Voir la page : Naissances en détails et conseils.

Voici, en images, la récapitulation de ce qu'il nous faut et la façon de le disposer:

                              

Voilà, bon courage, et surtout il faut bien régler la température de la couveuse, attendre 1/2 heure et la vérifier avant de mettre les oeufs dedans.
Il suffit d'entreposer les oeufs à température ambiante (jusqu'à une semaine) en attendant de les mettre en couveuse, ou si l'on a des oeufs du jour, on peut les mettre tout de suite. Puis on les dispose dans l'habitacle, on les retourne tous les jours, on vaporise un peu d'eau vers le 20ème jour, et puis voilà...
La page suivante vous détaillera la naissance et ce qu'il faut faire (ce que l'on ne sait pas toujours...)


 

Poussin Citadin

©2013///Tous droits réservés///